Critiques

« Dans ce jeu de manipulation et de cynisme barbare, l’Amour gagne un surcroît de vraisemblance grâce à l’excellent jeune contre-ténor Logan Lopez Gonzalez (21 ans), jeune talent, aussi chanteur qu’acteur, capable d’acrobaties inouïes pendant le spectacle et ouvragées avec une élégance irrésistible. Dès le prologue, Amour prend ainsi possession de l’espace scénique, ses prodigieuses arabesques aériennes rappelant la magie des machineries du théâtre baroque et l’élan des allégories de la peinture du Seicento. Tout cela est juste, précis, vrai. Etonnant et stupéfiant travail. »
Alexandre Pham, ClassiqueNews

« Ordonnateur omniprésent, porté dans les airs par des filins, l’Amour est confié au très jeune contre-ténor Logan Lopez Gonzalez dont la singularité du timbre souligne le caractère divin. Très crédible en scène, il se révèle bon technicien et fin musicien. »
Vincent Deloge, Resmusica

« La distribution se révèle digne de tous les éloges, et dès le prologue allégorique se détache le dieu Amour du jeune contre-ténor Logan Lopez Gonzalez (21 ans), éphèbe ailé impressionnant de présence et de facilité vocale. Descendu des cintres tel un ange baroque solaire tout d’or vêtu, il campe un personnage quasi intemporel d’une prégnante délicatesse. »
Michel Le Naour, concertclassic

« Mention spéciale pour Amour dont Leiser et Caurier ont fait un personnage omniprésent, voltigeur, traversant l’espace scénique, des cintres au sol, tout doré des cheveux aux orteils, jouant, chantant : le tout jeune – 21 ans ! – contre-ténor Logan Lopez Gonzalez lui apporte une grâce quasi féerique. »
Caroline Alexander, Webtheatre

« L’Amour presque novice de Logan Lopez Gonzalez irradie de jeunesse et de promesses, dans une distribution où le contre-ténor se substitue sans heurt à l’usuelle soprano. »
Gilles Charlassier, toutelaculture.com

« Logan Lopez Gonzalez est un Amour baigné d’or et de lumière pour son premier rôle scénique. Voltigeant avec grâce dans les airs de la cage de scène, il fait jaillir une voix juvénile et pure de contre-ténor. »
Damien Dutilleul, Olyrix

« Logan Lopez Gonzalez est un Amour espiègle à souhait. »
Laurent Bury, Forum Opera